PROTEGER SA BASE CLIENTS

 Richesse de l’entreprise la base de contacts est souvent bien malmenée.  La solution se trouve dans un logiciel de Gestion de la Relation Client.

CONSEIL #1 : Commencer simple

Même si l’envie vous titille de ne pas oublier de mentionner le code d’entrée du portillon de votre client ou la couleur du son siège de bureau, il est recommandé de rester extrêmement pragmatique lors de la création de la structure de votre CRM.

Le saviez-vous ? Un modèle de données de base peut être très efficace en ne contenant initialement que 2 à 4 champs de segmentation (Type de relation, Secteur d’activité, Potentiel, Intérêt Produit…).

Comment choisir son CRM ?

Veillez juste à choisir un CRM malléable et permettant des mises à jour massives tel que Salesforce. Alors, vous pourrez par la suite réaliser tous les ajustements nécessaires à votre croissance ou aux évolutions du marché.

CONSEIL #2 : Qualifier, nettoyer et recommencer

Ensuite vient le grand ménage de printemps, mais aussi d’été, d’automne et d’hiver. En effet, il convient de prêter beaucoup d’attention à bien remplir sa base de données en continu.

Que signifie « Bien remplir » ? ne pas faire de doublon, remplir un maximum – voire tous – les champs (d’où l’importance de les restreindre cf point ci dessus), remplir correctement (pas de coquille, une casse ajustée aux besoins…) et mettre à jour.

Donc, en paramétrant certaines règles dans votre CRM, ce travail sera réellement facilité.

Le + du CRM Salesforce : auditer en continue la qualité de votre base au travers d’un tableau de bord

CONSEIL #3 : Rester dans les clous

La réglementation RGPD oblige chaque entreprise à veiller très attentivement à la donnée de ses contacts clients ou prospects. (Oui! Oui! dans votre entreprise aussi !)

Rester dans le cadre juridique en

  • sécurisant vos données par des accès contrôlés et en enregistrant dans votre CRM les préférences de vos contacts.

Cf Article de notre Blog : RGPD, need help ?

CONSEIL #4 : Enrichir la richesse

En vous connectant à des bases externes de fournisseur, vous pourrez faire croître votre base qualitativement ou quantitativement.

Par ex, à la saisie d’un prospect, vous pouvez interroger un registre d’entreprises pour compléter automatiquement adresse, code NAF et SIRET. C’est beaucoup de temps gagné.

Une fois mis en place (par ITBRM par exemple :), un CRM permet de maintenir, protéger et faire croître votre base de données client à toutes fins utiles.

Christine

Consultante, ITBRM

ITBRM Consulting, partenaire Salesforce Silver, adapte les solutions Salesforce aux besoins de votre entreprise. Pour protéger votre base de données client, ITBRM vous accompagne au déploiement de Salesforce Sales Cloud.